Journal de la construction d'une maison en botte de paille
Header

Maison en paille en Murs Porteurs : la technique “Nebraska”

avril 14th, 2008 | Posted by Matthieu in Techniques

Murs porteurs veut dire que ce sont les bottes de paille elles mêmes qui vont porter le toit et les éventuels étages, par opposition à la technique “ossature bois, remplissage paille”, ou c’est l’ossature qui assure ce rôle.
Pour simplifier, c’est comme construire une maison en brique ou en parpaing, sauf que c’est avec des bottes de pailles, et qu’il n’y a pas de mortier : on empile les bottes en quinconce, en laissant l’espace pour les portes et fenêtres, et sur le haut du mur, on pose la charpente, et hop, il n’y a plus qu’à crépir. (bon, dans les faits, c’est un peu plus compliqué que ça, mais le principe est là)

Comme je le disais dans le précédent billet, je pensai au début que cette technique était réservée aux maisons de plain pied. Mais que nenni, la paille résiste très très bien à la compression, et si c’est bien fait, on peut construire des maisons de plusieurs étages. Le tout est de faire des murs bien droits, une lisse haute costaude, et d’appuyer les charges au centre du mur.

Mais malgré tout, cette technique a à mon avis quelques défauts :
– C’est plus difficile de positionner les portes et fenêtres ou on veut. Et il faut respecter une certaine proportion de murs/surfaces vitrées, car si on met trop de fenêtres/baies vitrées, il n’y aura plus assez de mur pour porter la maison. Quand on veut faire du solaire passif, c’est un peu dommage
– On ne peut pas construire le toit avant de faire les murs (remarquez, même en ossature bois, beaucoup de gens font les murs avant le toit), on est donc très sensible aux risques de pluie pendant la construction
– on n’économise pas vraiment de bois, car la lisse haute doit être très épaisse, et consomme donc beaucoup de bois.

Par contre, moyennant qu’on maîtrise bien la technique, c’est un système rapide. J’avais vu un exemple d’une maison construite en 2 jours (murs + toit). Bon, c’était une grosse équipe, genre une vingtaine de personnes, mais quand même.

C’est aussi une excellente technique pour les petits projets, genre cabane de jardin ou maisonnette.

Mais là, moi, pour une maison avec un étage, je me sentais plus à l’aise avec une ossature bois. Et je crois que la plus grande partie des auto-constructeurs en France font comme moi.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 You can leave a response, or trackback.

9 Responses



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *